Les pâtures incluses dans notre réserve naturelle sont pâturées très extensivement. Une colonisation arbustive et un reboisement partiel menacent par endroit l’écosystème propre aux pâtures. Une restauration de certaines prairies grâce à un subside PWDR est en cours actuellement: déboisement, débroussaillage, mise en place de clôtures pour permettre à l’agriculteur de respecter les dates de mise en pâture en fonction de L’UG.

D’autres pâtures sont laissées à leur évolution plus spontanée et évoluent ainsi en pré-bois. Ceux-ci abritent aussi une flore particulièrement originales avec notamment la rare Coincya monensis.