Ce n’est hélas qu’un poisson d’avril…