Considéré comme éteint en Belgique, le fadet de la mélique (Coenonympha glycerion) vient d’être observé pour la première fois depuis 25 ans à Viroinval. Ce papillon a bénéficié des importantes restaurations d’habitats réalisées dans la région par Ardenne & Gaume, les Cercles Naturalistes de Belgique, Natagora et la Région Wallonne. Les étés chauds et ensoleillés de ces dernières années ont aussi probablement favorisé le retour de cette espèce thermophile, qui pourrait se réimplanter durablement en Wallonie. Les populations françaises les plus proches se trouvent à quelques dizaines de kilomètres de la frontière.