Ce vendredi, la Ministre wallonne de la Nature, Céline Tellier a officiellement présenté le Plan pour une cohabitation harmonieuse avec le Loup en Wallonie.

Actuellement, la présence de 8 loups différents a pu être mise en évidence en Wallonie. Il s’agit vraisemblablement de loups à la recherche d’un territoire. Bien que sans danger pour l’homme, le retour de cette espèce protégée dans nos régions soulève de nombreuses questions à différents niveaux : agriculture, forêt, chasse, promeneurs, etc.

Il était donc nécessaire que la Wallonie se dote d’un plan pour encadrer au mieux la cohabitation du loup avec l’homme et les réalités de notre territoire. L’objectif du Plan Loup est double. Il vise, d’une part, à accompagner l’installation du loup du point du vue de la protection des individus et de leurs habitats afin de permettre le redéveloppement naturel d’une population en Wallonie et, d’autre part, à faciliter la cohabitation avec les acteurs de terrain.

Le Plan Loup s’inspire des plans développés dans les pays voisins. Elaboré avec la collaboration de nombreux acteurs (DNF, DEMNA, membres du Réseau Loup), il propose une série de solutions concrètes pour faciliter le retour du loup. Il a également fait l’objet d’une large concertation auprès des représentants du monde agricole, du monde de la chasse, des naturalistes, des pouvoirs locaux, de la Défense, des parcs naturels, etc.

« Je me réjouis du retour naturel d’une espèce disparue de nos contrées, après plus d’un siècle d’absence. Le retour de ce grand prédateur est un signal positif dans le cadre de la sauvegarde de notre biodiversité, à condition de pouvoir assurer une bonne cohabitation homme-nature. Nous disposons désormais d’un plan d’action concret qui va permettre de renforcer tant la protection de l’espèce que sa cohabitation avec les activités humaines » (Céline Tellier, Ministre de la Nature)