Notre communiqué de presse avec IEW

L’arrivée de la peste porcine africaine n’a pas, à ce jours, modifié les pratiques de chasse en Wallonie. En dehors du périmètre de 63.000 ha, aucune mesure préventive significative n’a été prise au regard du risque induit par les fortes densités de sangliers. Et ce, contrairement aux attentes exprimées tant par les associations environnementales que par la Fédération Wallonne de l’Agriculture (FWA). L’avis du Comité scientifique de l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (AFSCA) tranche très clairement la question d’un point de vue scientifique et recommande notamment l’abandon du nourrissage du sanglier en Belgique, des tirs ciblés sur les femelles et l’adoption de méthodes de destruction en complément du tir. Au regard des conséquences d’une extension éventuelle de l’épidémie, les associations invitent le Ministre à mettre en œuvre rapidement les recommandations de l’AFSCA.

Notre communiqué de presse avec IEW