Bohan-Membre2018-10-09T16:27:52+00:00

Description du projet

Bohan-Membre

La réserve naturelle de Bohan-Membre se trouve dans la partie ardennaise de la vallée de la Semois, à peu de distance de la frontière française, entre les villages de Bohan et de Membre. L’accès se fait par un petit chemin forestier situé le long de la route Bohan. Majoritairement forestière, la réserve occupe les versants d’un large méandre de la rivière ainsi qu’une partie de la plaine alluviale constituée d’une mosaïque de milieux humides. Les versants sont très abrupts et entaillés par les vallons formés par de petits ruisseaux pittoresques.

La forêt, assez dense et très varié, couvre plateaux et pentes. Frênes, érables, ormes, tilleuls, hêtres, charmes, merisiers et chênes se rencontrent dans les hêtraies à érables envahies de fougères qui montent à l’assaut des éboulis: hêtraies tapissées de fétuques des bois (Festuca altissima) et des chênaies à charmes occupent les versants. Dans la plaine alluviale on peut observer de belles populations d’ail des ours (Allium ursinum), la raiponce en épi (Phyteuma spicatum), l’aspérule odorante (Galium odoratum), la scolopendre (Asplenium scolopendrium), etc.

La faune est également riche en espèces, dont plusieurs sont protégées. Citons entre autres le martin- pêcheur (Alcedo atthis), la cigogne noire (Ciconia nigra), le cincle plongeur (Cinclus cinclus), le pic noir (Dryocopus martius), la bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea), le pouillot siffleur (Phylloscopus sibilatrix) la couleuvre à collier (Natrix natrix), ou encore le crapaud commun (Bufo bufo).

En raison de son aspect boisé et des terrains souvent très escarpés, la réserve de Bohan-Membre nécessite peu de mesures de gestion. Une grande partie de la forêt évolue librement afin de laisser s’exprimer les dynamiques naturelles de l’écosystème. Une prairie humide, acquise par l’association en 2010, bénéficie d’une fauche annuelle avec exportation du foin afin de maintenir le milieu ouvert et d’éviter l’enrichissement du sol.

La réserve est accessible sur les sentiers à tout moment. Toutefois, certaines parties du site sont glissantes par temps humide et très difficiles d’accès (dénivelé important et difficile), prudence donc !

Plusieurs affleurement rocheux sont visibles le long des sentiers dont un plus ou moins tabulaire, la « Table des Fées », associée à maintes légendes locales. Tout comme les fortifications en ruines du « Châtelet », rempart contre les assaillants, mais aussi contre les êtres évanescents qui se glissent entre les arbres dans les vapeurs laiteuses de l’automne.

Bibliographie : SGIB n°1 – bibliographie

Caractéristiques

STATUT

Site d’intérêt scientifique

SGIB ASSOCIÉ

SGIB n°1

ANNÉE DE CRÉATION

1997

SUPERFICIE

159ha 74a 18ca

CONSERVATEUR

Jean-Pierre Raquez – contacter le conservateur

Cartographie

Pin It on Pinterest